mercredi 17 août 2011

Sous le poids nocturne des cheveux
ou sous la lune diurne de ton épaule
J'ai cherché l'ordre intact du monde
La parole inatendue

Longuement sous le feu ou sous le verre
J'ai cherché sur ton visage
La révélation des dieux que j'ignore

Tu es pourtant passé à travers moi
comme nous passons à travers l'ombre.

Sophia de Mello Breyner Andressen

Photo/ Maclaire@

















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire