samedi 10 septembre 2011

Jusqu'aux limites du vent
un homme marche et interroge
cette ligne d'horizon où s'obstine sa terre
alternance de segments vifs et de courbes douces
Tremblement soudain de lignes
Dans la vibration d"une lueur tranchante
le monde change de visage
le temps accroché au couteau
pâlit dans l'usure de la lumière.

Extrait/ Joseph Paul SCHNEIDER

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire