jeudi 15 septembre 2011


Ton visage est une blessure
En plein cœur
De tes doigts jaillit la foudre
   
Puisque tu étais mon destin
Lorsque à l’aveugle je t’ai trouvé
Tu m’as immédiatement reconnue
Quand l’amour répond à l’amour
La nuit recoud la nuit.

Martine BRODA/ Extrait
Photo/Maclaire@

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire