lundi 5 septembre 2011


Un été en barres
Et l’hiver la neige est un lit bien fait
Quant au printemps on s’en détache
Avec des ailes bien formées

Revenue de la mort revenue de la vie
Je passe de juin à décembre
Par un miroir indifférent
Tout au creux de la vue
Comme une femme solitaire
Resterai-je ici bas
Aurai-je un jour réponse à tout
Et réponse à personne
Le poids des murs ferme toutes les portes



Paul ELUARD
Photo/ Maclaire@

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire