samedi 15 octobre 2011



Aimons, foutons, ce sont plaisirs
Qu’il ne faut pas que l’on sépare ;
La jouissance et les désirs
Sont ce que l’âme a de plus rare.
D’un vit, d’un con et de deux cœurs,
Naît un accord plein de douceur,
Que les dévots blâment sans  cause.
Amarillis, pensez-y bien :
Aimer sans  foutre est peu de chose
Foutre sans aimer ce n’est rien.

Jean de la Fontaine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire