mercredi 26 octobre 2011


A Paris
Le soleil s'ouvre
dans notre miroir
comme un abricot.
Sous lui tu regardes
tes yeux, nos murs.
Au coin de ce tableau
Tu me vois en petit:
Femme au loin
sous un ciel inconnu, lumineux.
Tu te détournes.
Reste,
ce ralenti des sensations
qu'en allemand on appelle " longueur du temps".
Marie-Claire BANCQUART










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire