vendredi 16 décembre 2011



Dans les songes, des images et des rimes,
le sommaire dépasse l'ordinaire,
l'inventaire de l'éphémère
laisse un gout sucré - amer
comme un zeste de citron vert.
J'ai peur d'un cri muet.
Mon coeur a des témoins
de mon sommeil aveugle
Et de surprise en étonnement
Mes paupières s'endormiront.
La vision mettra le feu aux étoiles.

Texte M@claire.

Photo/net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire