mercredi 9 novembre 2011



Je ne peux plus rien.
Des bras serrés autour de soi, ça soulage.
On pourrait presque croire que ça va mieux quelquefois.
Une minute d'air respirable.




M. DURAS
Photo/Net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire