mardi 8 novembre 2011

JUSTE LÀ

Dans la paisible douleur qui te perturbe
quand tu saisis au loin comment vibre ou halète
l’innocence de l’autre

dans la désolation muée en chrysalide
dans le silence plein de mots non-nés
dans le creux des pleurs immérités
dans ton absence de dieux
dans l’acceptation de tes meilleures peurs
dans tes cendres d’utopie
dans ta foi de malgré / de toutefois

juste là
précisément là
se cache / résiste / demeure
la caverne profonde / inexpugnable
que certains / quelques-uns
disent être la conscience

Mario BENEDETTI.
Photo/ net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire