vendredi 9 décembre 2011

Elle s'agite et s'agace afin qu'ils partent en classe,
n'en pouvant plus déjà de penser à leur place
à ce qu'ils faudra, pour affronter dehors,
à ce qu'il leur faudrait, pour être bien sans elle.
Elle aime leur insouciance, envie leur légèreté,
elle qui se sent si lourde de toutes leurs exigences.
Elle aime être leur fée, celle  qui les fait voler,
mais étouffe souvant de tant de dépendance...
Maman qui sait, maman qui rit, maman qui gronde.
Maman poubelle, maman protemanteau, maman épluche-légume.
Maman conteuse, maman chanteuse, maman coiffeuse.
Maman casse-pied, pense-bête et tête en l'air..
Elle est lasse parfois d'être "bonne à tout faire'.
Mais à l'heure des câlins, elle ne regrette plus rien.
Elle a juste un peu peur de n'être pas la mère
qu'elle vient d'apercevoir dans leurs yeux si sereins.
Dans ce miroir d'amour, elle se sent trop parfaite.
Elle en a le vertige..Elle va bientôt  tomber...
Dans cette prison d'amour, elle ne voit qu'une maman.
Elle y puise son désir de vouloir être une femme.

Marie-Noelle TOUTAIN.
Photo/Net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire