dimanche 25 décembre 2011

Monde froid et masqué avec son goutte à goutte de larmes,
impitoyable pour la liberté et pour le rire,  
à qui l’on brise les charmes,
dont on a rasé la tête, 
qu’on dénude  et qu’on apprête comme un condamné à mort : 
il n’y a plus qu’un dieu cloué 
à cause du pire… 

Jean CAYROL
Photo Net.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire