mercredi 4 janvier 2012


Ce qui conte
C’est la Réalité
avec un grand air
Mon amour

Tout serait vrai en ce monde
S’il n’y avait notre regard

Détourner les lignes de mire
Déplacer les points les côtés
Relier tous les hasards
A la recherche de la beauté

Contre la mort qui nous hante
Contre la guerre qui nous guette
Ton regard invente la vie
Mon espoir met le monde au monde

Il est parfois la Beauté
C’est elle la Fée qui nous réalise
Elle seule console de la Cruauté
De naître au sein de l’Ephémère

Azadée Nichapour.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire