mercredi 1 février 2012

      
Tout n’est pas nostalgie de son corps
ni trouble de la peau solitaire
ni angoisse au cœur de la nuit déserte,
c’est aussi tout ce qui ne peut se dire
mais qui respire profondément en nous
pendant ces longues soirées de juin...

Àlex Susanna
Photo Net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire