jeudi 1 mars 2012



Drapés par leur désir
Dans leur étreinte, elle glisse dans ses yeux fondus, humides.
Un feu livide habite ces yeux qui la regardent, la boivent lentement, comme un vin précieux.
Parmi toute cette famille de regards qui hantent ses yeux
Elle aurait aimé garder ce regard fait de désir et de douceur à l’abri de ses tempéraments fols
Le suspendre et effacer toute l’histoire
Haletante, en bribes de mots, bribes de souffles elle l’interroge : 

- Pourquoi me faire cela ?

Et entre ses « parce que j’en envie », « je le veux »,
« j’aime »… elle cherche « nous ».

Tant ils étaient « nous » dans le désir, « nous » dans le souffle, 
« nous » dans l’étreinte, « nous » dans l’envol  du moins.

(.....)

- Je suis content de moi.

Mais que sait-il d’elle ? 

Comme peut-il mesurer, lui, la hauteur où il l’enlève, et la profondeur où il l’enfouit ? 
Que connaît-il de la survie après la chute ?

Siham ISSAMI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire