mercredi 22 février 2012

Tu te tais
Attentif à l'écho de la terre
Dans tes yeux privés d'air
En ce matin défait.

Tu cherches un peu de souffle
Au creux des pierres.

Devant toi,
Le bonheur est tendu
Fil à linge,
Quand le vent gonfle les draps blancs.

Philippe MATHY
Photo Net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire