jeudi 12 avril 2012

Danse-moi.

Au fond il n'y a pas de contretemps
A vouloir réciter ces pas de danse
Arabesques brisées, point et pas de deux
Un vrai défi de chorégraphie
Qui obligerait le petit rat
A faire révérence immédiate.

Au fond il n'y a que des pirouettes
A vouloir des temps liés
En saut de grand jeté
Menée bien enchaînée
Une expression corporelle
Que l’assemblée applaudira ou pleurera.

Au fond ce balancé du corps
A mimer une attitude devant ou en arrière
C'est le battement des coeurs
Qui me fait les yeux de biche.

Au fond c'est un écart
A emboîter ces déplacements
A glisser ces pas lentement en adage
C'est un manège mené penché
Qui me fait la vie quadrille.


M@claire©.



Photo Net



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire