lundi 23 avril 2012



La fenêtre donne
sur la perspective dorée
où vont des voitures
à cochers silencieux.
Une épaisse chevelure
jusqu’aux hanches se tord
le corps qui la possède
de ses yeux grands ouverts
contemple
l’esprit perdu
ce fragment du monde
pour un temps offert.

Jean FOLLAIN
Photo Net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire