lundi 16 avril 2012




A nous ce solfège qui harmonise le piano de nos désirs
Vous m'offrez le petit morceau de moi le plus précieux
Je vous accomplis la note tendre de vous la plus douce
Je tu nous prenons une forme vibrante
Rien n'est plus beau que l'iris de tes yeux
Rien n'est plus frais sur la peau que la respiration du blanc
Rien n'est plus étoilé que la chaleur de ton sourire
Un baiser comme une joie d'enfance.

M@claire ©.pour S.


Photo Net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire