dimanche 8 avril 2012

A tes yeux de surprise matinale
je veux m'étonner le premier
A tes lèvres de verveine
je veux boire encore ce rire ailé de gazelle
A tes cheveux de poivre blond
je veux renouveler ma soif
A ton ventre de jeune pêche
je veux attendre l'été murissant
Oreille contre coeur
Merveille pour merveille.

Jean ORIZET

Photo Net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire