dimanche 29 avril 2012


Tu m’attends derrière la porte fermée.
J’entends ta présence,
et tu sais que je vais frapper.
Mais je ne frappe pas,
j’hésite,
car je sais qu’avec toi
m’attendent toutes les bonnes choses de la vie.
Je sais que tu as fait un cortège d’amour
pour me recevoir.
J’entends ton cœur derrière la porte.
Entrerai-je?
Ai-je peur d’être heureux?
Mais je redescends l’escalier;
du trottoir;
je t’appelle par la fenêtre,
et je crie :
«Je t’aime trop!»

        Bernard Delvaille
      Photo net 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire