mardi 22 mai 2012



Certains pensent que c'est la souffrance qui sépare les êtres.
Nous savons que c'est la vie qui isole.
Être, c'est être tout seul.
Aussi, nous ne nous jetons pas stupidement les uns sur les autres.
Nous nous regardons à distance et avec amitié.
Nous nous parlons avec économie et avec porte-voix.
Nous sommes des naufragés, plantés sur nos îles minuscules.
Mais nos îles sont voisines.

Lydie Violet Marie Desplechin /La vie sauve/extrait
Photo Net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire