vendredi 25 mai 2012



Toujours démuni et dépossédé, j'ai certes appris à n'être sûr de rien, et j'ai néanmoins la naïve conviction, indéracinable celle-là, que toute chose semée par moi, même seulement en pensée ou par le désir, cheminera jusqu'à son terme, irrésistiblement, 
comme indépendamment de ma volonté, pour s'épanouir à des moments peut-être proches, peut-être lointains - peut-être dans une autre vie ? -, où je ne m'y attendrai pas. 


Ma tâche principale consistera plutôt à apprendre à les repérer, ces moments.


François Cheng Le dit de Tian-Yi/ extrait
Photo Net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire