jeudi 14 juin 2012



Là et seulement là, le silence est mouvement pour moi.
Il est l'allié de la lumière, du sillage de la terre, de l'eau qui partout sourd et ruisselle.
De là où je me suis assis, je n'ai que l'écoute de ma terre rendue à elle-même.
Je n'ai que l'écoute de moi-même.
Toutes pensées intérieures étendues devant mes yeux.
 Elles se déploient, enfin.
Elles sont là, en contrebas de mes pas.
Elles jouent au soleil, prennent la caresse de l'ombre, soudain visibles.
Joies, peines, mélancolie de l'enfance, désirs en suspend, mémoire incertaine, hasardeuse, se jouent du temps dans le silence, ici.

Je cherche le bruissement et les murmures, les failles incertaines, un peu voilées, ce qui chemine dans le long mouvement du silence ici révélé.

Auteur Inconnu
Photo Net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire