jeudi 25 octobre 2012



Aujourd’hui j’ai pleuré.
J’ai pleuré parce que j’aime les rues qui m’ont éloigné
de toi et me ramèneront vers toi.
J’ai pleuré car le processus qui
me fit femme est très douloureux.
J’ai pleuré parce qu'à partir
de maintenant je vais moins pleurer.
J’ai pleuré parce que j’ai perdu
ma douleur et que je ne suis pas habituée à son absence.

Niki MENEZ
Photo Net

1 commentaire:

  1. J'en connais qui lutte tellement pour ne pas tant pleurer... On en pleurerait.

    RépondreSupprimer