vendredi 5 octobre 2012


(...)
Plus que les orages, plus que les mers, ils ont
lancé des cris, les humains... Quelles surcharges de silence
doivent habiter le cosmos pour que le chant du grillon
nous soit demeuré audible, à nous, hommes vociférants, et pour que les étoiles
nous semblent silencieuses, dans cet éther que nous invectivons !

(....)

extrait/ Rainer Maria Rilke
Photo Net 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire