lundi 12 novembre 2012



Je te reconnaîtrais
Si tu venais
Avec ton masque blanc.
Peut être sur un bateau
Dans la fraîcheur de l’hiver
Entre des nuages et des chiens.

Je te reconnaîtrais
Dans ta brusque liberté
A la lumière de tes flancs,
Au feu de ton arôme.

Antonio RAMOS ROSA

Photo Net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire