samedi 10 novembre 2012



Mon coeur monte à mon ventre comme un
soleil levant.

Sous tes mains de sourcier, venue de mes
ténèbres, j'éclos.

Non pas fille-fleur dans sa parure vaine de corolles, mais fille-fruit se savourant. 
Femme! dans son parfum de femme et la succulence de sa chair éclatée promise à la consommation.

(...) Femme dans la richesse de ses seins sapides où fleurit le sel.


Mireille SORGUE/ Extrait L'amant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire