mardi 29 janvier 2013


Tu fuis alors à tire-d’aile
Vers le ciel éternel et pur,
Vers la lumière à tous fidèle,
Vers l’innocence, vers l’azur!
Afin que ta pureté fière
N’ait pas la fange et la poussière
Des vils chemins par nous frayés,
Et que, nuages et tempêtes,
Tout ce qui passe sur nos têtes
Ne puisse passer qu’à tes pieds!

Victor HUGO
Photo Net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire