dimanche 6 janvier 2013



Il n’y aura pas
De messager.

C’est à toi
De lire la plaine.

De ne pas être écarté
Par la lumière.

D’être inclus
Dans sa caresse.

De l’emmener
Dans tes labyrinthes.

GUILLEVIC
Photo Net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire