mardi 26 février 2013



Epiés par la mort
Brassés par l’existence
Nous sommes ce lieu d’un souffle
Trop vaste pour nos contours

Seule la musique résonne
Par-delà tous les sons

Seule se risque la poésie
Au plus large du temps.

Andrée Chedid
Photo Net

2 commentaires: