mercredi 6 février 2013



Il le faut
il le faudra un jour
Nous saurons inventer
Tout sera pur comme l’hiver
Personne n’aura su avant nous.
Nos craintes seront plus douces qu’une ombre blanche.
Ce sera comme si nous avions invité d’invisibles colombes à voler avec nous.
Ce sera comme si nous habitions le feu de leurs ailes avant de ne plus savoir
qui nous sommes l’un de l’autre.


Alain BORNE
Photo Net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire