lundi 11 février 2013




Matin et toutes choses au monde
posées
à la distance idéale du duel.
On a choisi les armes,
toujours les mêmes,
tes besoins, mes besoins.
Celui qui devait compter un, deux, trois, feu
était en retard,
en attendant qu'il vienne
assis sur le même bonjour
nous avons regardé la nature.

extrait/ Kiki Dimoula
Photo Net


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire