mercredi 13 février 2013



Sans songer à d’autres soleils
Que celui qui brille en mes bras
Sans t’appeler d’un autre nom
Que notre amour
Je vis et règne entre des murs
Je vis et règne hors des murs
Sur les bois sur la mer sur les champs sur les monts
Et sur les yeux et les voix qui les répètent

Habitante d’un monde où sans toi je n’ai rien
Ton coeur qui déjà dort oublie tout sauf mon coeur
Dehors nos souvenirs nuits à flanc de journées
Agitent nos liens sans pouvoir les briser.

Paul ELUARD
Photo net 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire