samedi 16 mars 2013





Trois ou quatre herbes brillent
dans un dé à coudre de lumière.


Ton corps sait l’exactitude des brins

L’exactitude au-dedans de chaque grain
de son qu’allume le mouvement –

tu ne peux glisser un seul cheveu
entre ce rien qui bouge et l’odeur
salée du large dans les murs blancs
et la voix qui perd son sang au téléphone
et la hâte et le supplice et le piétinement –


Lorand GASPAR
Photo Net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire