jeudi 11 avril 2013

J'ai toujours aimé lire.
Dans mon enfance, mon adolescence, et après, j'ai engouffré des livres, en vrac, avec passion. 
Certains sont restés en moi si fortement qu'ils ont formé mon squelette. 
Ma structure est faite de bouquins disparates et adorés.
Il m'arrive de pleurer en arrivant à la fin d'un livre, justement parce qu'il est fini, alors que je voudrais, le lire encore, le découvrir encore.
Il me semble qu'il me quitte, que je viens de vivre avec lui une passion et qu'il m'abandonne pour d'autre yeux, d'autres doigts qui vont le caresser, tourner ses pages une à une, chacune d'elles découvrant un trésor.

Marie CARDINAL extrait Cet été là.
Photo Net

2 commentaires:

  1. Lire est ainsi...chaque mot lu entre en nous, pour irriguer notre être et en nourrir la mémoire...Une mémoire qui resurgira à l'ombre d'un thé aux saveurs enveloppantes et printanières.

    Bonne après-midi Marie :)

    Pascal

    RépondreSupprimer
  2. Qui sait?...dans les steppes..pleins de mots virevoltent en grain de sable.....

    @ vous Pascal...( impossible d’accéder à votre profil lecteur inconnu)

    RépondreSupprimer