mardi 7 mai 2013


Les seules vraies histoires, les seules belles histoires sont celles que l’on lit, celles qu’on entend dans sa tête au fil des pages tournées, ces vies qui courent le long des lignes, dites avec des mots qui sont des parfums, des couleurs, des cris de souffrance aussi - et des rêves.


Au commencement était la mer/extrait/ Maïssa BEY
Photo net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire