mardi 25 juin 2013



Un havre pour tes tempêtes,
quelques pages qu’on feuillette,
brûlant désir,
futures cendres,
baisers pour t’accueillir
et larmes pour t’attendre,
petite chose en grand péril
que tu rassures à coups de fil,
tes soucis pour nous deux
et les miens à qui veut,
ton oubli,
ton retour,
des souvenirs pour ciel de lit,
un poème au bonheur du jour,
des pétales épars,
une rose qui les pleure:
telle est ma part.
N’a-t-elle pas la meilleure?…

Danielou REJENSKI
Photo Net

2 commentaires:

  1. Chaque poème ici tombe comme une providence.
    Comment fais-tu?
    Comment faites-vous? Je ne veux pas heurter.

    RépondreSupprimer
  2. @ Ludie ...je ne fais qu'exprimer mes pensées en empruntant la Poèsie....Merci

    RépondreSupprimer