vendredi 15 novembre 2013

Jamais je ne te dirai
le goût terreux de certaines étreintes.
C'est difficile de briser la colère
de nouer les mots
dans la patience.
C'est difficile de piéger le rire
d'en enfiler les éclats
sans blesser
sans en dévoiler l'énigme.

Jamais je ne te dirai
l'ossature amincie fragile soudain.
C'est difficile de rester debout
par mégarde.

Agnès SCHNELL

1 commentaire:

  1. Je ne connaissais pas ! De simples mots qui par je ne sais quelle magie deviennent aussi précis... aussi précieux... c'est ce dont je rêve.
    Et ce GIF me fascine...
    Merci

    RépondreSupprimer