mardi 17 décembre 2013

(…) ce regard avec lequel, un jour de départ, on voudrait emporter un paysage qu’on va quitter pour toujours.

Marcel Proust

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire