dimanche 29 décembre 2013

Toute femme quelque part est
fille de la mer et du vent.
Toute femme sait confier
le sang de l’homme
à la fureur marine de la vie.
Toute femme au lit d’amour
sait donner à l’allégresse de l’homme
la légèreté du colibri.

René Depestre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire