vendredi 10 janvier 2014

"(…) combien ce serait beau si, pour chaque mer qui nous attend, il y avait un fleuve pour nous. Et quelqu’un - un père, un amour, quelqu’un - capable de nous prendre par la main et de trouver ce fleuve - l’imaginer, l’inventer - et nous poser dans son courant, avec la légèreté de ce seul mot, adieu."

 Alessandro Barrico - Océan Mer

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire