mercredi 19 mars 2014


Frottant contre la toile
son front couvert d’encre très noire
travaille un peintre chinois
faiseur de lac
monts et nuages
puis il se lave en riant
près des femmes à peau de safran
qui voudraient retenir
dans leur rêve aigu
cieux et terres.

Jean Follain

Peinture kajita hanko

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire