mardi 1 avril 2014

Je suis l'invisible qui ne peut disparaître
Je suis comme l'onde
Allons ouvrez les écluses que je me précipite et renverse tout.

Guillaume APOLLINAIRE


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire