vendredi 29 août 2014



Exprimer ce que l'on ressent est lié directement à la création. J'ai été aidée en cela par mon habitude de tout confier au Journal. Vous vous trouvez dans un environnement stérile et vous avez tendance à vous replier sur vous-même. Cela sera mauvais pour vous en tant qu'artiste, écrivain ou peintre. Il faut être capable d'exploiter les richesses du sentiment et de l'imagination, c'est là que réside le secret de l'abondance. 
Le repliement risque d'engendrer la stérilité ou le dessèchement. Essayez d'écrire dans votre Journal pour entretenir cette petite flamme. Développez, ouvrez, nommez, décrivez, exclamez-vous, peignez, caricaturez, dansez, sautez dans vos écrits. 
Nous sommes ici en tant qu'écrivains pour dire tout. 
Parlez pour vos humeurs, rendez votre silence éloquent. 
Les dessins que vous n'avez pas envoyés sont un visage fermé au monde. 


Anaïs NIN




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire