lundi 6 octobre 2014

Un petit manteau, blanc jusqu’à là,
disparaît avec la voix qui l’a porté.
Voix que l’on n’a pas vue, on regardait par terre.
Sans doute fallait-il voir, au moins le sang, la pierre.

Un petit manteau comme celui-là en fin de compte
s’effiloche et on le jette aux chiffons.
La rue courte, vide. 
Une autre rue.
Une autre encore.
 La ville, déjà, n’est plus.

Marcin SENDECKI


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire