lundi 23 février 2015

Ma bouche close. 
L'esprit comme du vent dans une longue plaine.
Une langue pleine. 
Les mots qui fouettent l'herbe, qui disparaissent en bourrasque. 
Qui reviennent. 
Ma bouche close et mes yeux ouverts. 
Mes yeux qui boivent la lumière.

Thomas Vineau -extrait- Nos cheveux blanchiront avec nos yeux





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire