samedi 28 février 2015

Toutes les femmes sont des Princesses.
Un jour,
Ou l'autre
Aux mois d'hiver, aux mois d'été
Les mains de rêves
Courent chercher les notes
A déposer sur leur lèvres
Comme des couronnes d'un autre temps.
C'est promis
Aucun empire n'est à mille lieues
Et là dans les plis de ma robe
Tu ne trouveras pas de frontières
Puis,
Tu te perdras.
Et c'est à l'envers et tout contre toi.
Que le royaume s'ouvrira.


M@claire  ©


2 commentaires:

  1. Princesses, oui. Et j'ai toujours ajouté: "Fées", bénéfiques ou maléfiques...
    Edouard (Astrov)
    Euh... Comment faire pour s'identifier autrement qu'en anonyme ?

    RépondreSupprimer
  2. @ Edouard....impossible si ce n'est en signant de votre nom pour ne pas être "anonyme" sauf si vous avez un compte blogger.
    Merci de votre passage !

    RépondreSupprimer