jeudi 5 mars 2015

Dévêtue et le front pur
Tu t'abats comme une hache
Étincelante et d'un poids
A faire se lever le plomb

Entends le rubis éclore
La turquoise se faner
Ta bouche séduit ton visage
Et ton corps peut venir
Battant comme un cœur.

Paul ELUARD




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire