mardi 3 mars 2015



Le soir, je m'étendais sur le dos dans l'herbe crissante de sauterelles et sentait la caresse du vent sur les tiges soyeuses. Les vastes plaines, la tiédeur du foin dans mes narines. Le grès couleur de miel.

Je me persuadais que je n'avais besoin de rien d'autre.

C'est mon paysage. C'est de cela que je suis faite.

Cela que j'aime.


Francesca Marciano/ Casa Rossa/Extrait


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire