samedi 7 mars 2015


Mais tu le sais,
Je reste insolente et insoumise
Je suis ta Tour de Babel 
Jamais gagnée, toujours à conquérir.
Je glisse mes paumes sur ta plume, 
De mes lèvres salées j’en fais des contours infinis
Tu donnes corps à mes baisers 
Pour mieux noyer notre fusion.
Ma main, habile et subtile soumet ton impatience de mâle
Nos nuits ont ce goût du large foudroyant les corps en sueurs
Sur un rivage qui nous évapore.
Viens mon Doux
Colorer en sonates infinies mon corps offert
Épuisée de tes caresses tout à la fois sévères et mélodieuses
Possessives et habiles, lumineuses et sublimes
Promis, cette nuit je porterais ce bracelet de nos liens d’Amour
Qui fait de moi la tienne.
Un mantra de saveurs aux sens libérateurs
Puis enfin nous égrènerons nos avenirs
Pour mieux éparpiller nos promesses
Et gagner en Amour ce repos de nous

M@claire  ©


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire